fbpx

Ecole du vin : Découvrez 10 métiers

Ecole du vin : Découvrez 10 métiers

Ecole du vin : Découvrez 10 métiers

 

Ecole du vin – S’il est bien un pays où la présence d’une école dédiée au vin se justifie, c’est bien la France. Nos vins se vendent dans le monde entier et ce secteur d’activité pèse lourd dans notre balance commerciale. Les vins à l’export occupent la deuxième place, après l’aéronautique. Nous en sommes les premiers producteurs mondiaux avec 41,4 millions d’hectolitres par an.

Pour fabriquer, promouvoir et vendre ce vin, il faut des professionnels formés aux métiers du vin, c’est la raison pour laquelle des diplômes ont été spécifiquement créés. Entre les emplois directs et les emplois indirects, le travail saisonnier ou le travail à temps plein, les missions dans les vignes, sur les marchés ou dans les bureaux, ce ne sont pas les opportunités qui manquent, sans compter le bonheur de travailler dans ce prestigieux domaine.

Pour rejoindre le secteur d’activité du vin, vous pouvez suivre différents cursus :

  • le BTS Viti/Vinicole : bac + 2 ;
  • le Bachelor Responsable Marketing Opérationnel en vin et spiritueux  bac + 3;
  • le Mastère Wine & Web, bac + 4 ou 5 selon les spécialisations.

 

Voici une liste non exhaustive des 10 métiers du vin qui sont accessibles après l’obtention de ces diplômes.

 

Ecole du vin – Directeur d’une exploitation viticole

Devenir directeur d’une exploitation viticole demande de grandes compétences, mais aussi de l’expérience. Si les domaines sont souvent transmis de génération en génération, il existe néanmoins la possibilité de reprendre une exploitation. Par exemple, certaines sont vendues à des étrangers qui recherchent un directeur pour en assurer la gestion.

Prendre en charge une exploitation viticole, qu’il s’agisse d’une cave particulière ou d’une cave coopérative, implique de gérer, outre sa production, sa partie administrative, sa stratégie commerciale, son marketing et sa communication. Il faut savoir gérer des équipes, savoir déléguer et se déplacer beaucoup, en France comme à l’étranger.

Il est conseillé d’aller le plus loin possible dans les études et de travailler ensuite dans d’autres exploitations pour acquérir une certaine expérience.

 

Ingénieur technico-commercial

L’ingénieur technico-commercial développe la clientèle des professionnels. Il doit s’adapter à tous, qu’il s’agisse d’un petit caviste, d’un restaurant étoilé ou d’une entreprise.

Il peut travailler directement pour l’exploitant, mais aussi pour des coopératives. L’ingénieur technico-commercial connaît son produit parfaitement, mais aussi celui de ses concurrents.

C’est un métier accessible à partir d’un BTS et qui peut proposer une évolution de carrière très importante.

 

Ecole du vin – Responsable export

Le responsable export travaille dans les PME, comme dans les grands groupes. En effet, même les petites exploitations doivent se positionner à l’international qui représente souvent une part non négligeable du chiffre d’affaires.

Le responsable export doit développer les ventes à l’étranger, en passant soit par des canaux de distribution directe, soit par des réseaux d’importateurs. Il doit être formé au commerce, être au minimum bilingue anglais français et doit bien sûr connaître parfaitement le vin en général et son produit en particulier. Il doit aussi tout savoir de ses concurrents.

 

Chargé de communication

Le chargé de communication est le garant de l’image de l’exploitation viticole. Il lui revient de concevoir la communication qui valorise le produit, en s’appuyant sur une stratégie commerciale adaptée.

Très ouvert, le chargé de communication est à l’aise avec les relations publiques et les relations presse, avec lesquelles il élabore des partenariats et de l’événementiel au travers de salons professionnels et de manifestations diverses. Il sait appliquer ses connaissances aux nouvelles technologies pour être présent sur Internet, sur les réseaux sociaux et au travers du e-commerce.

 

Responsable marketing

Le responsable marketing définit la politique globale de la commercialisation de son vin. Il connaît parfaitement les marchés et définit les budgets. C’est un expert du commerce du vin qui travaille en étroite collaboration avec le service communication et promotion.

 

Responsable événementiel

Le responsable événementiel travaille avec le service promotion à la mise en valeur de la production. Il conçoit des événements visant à attirer de nouveaux clients et à faire connaître plus largement sa marque.

Le responsable événementiel est un créatif, expert en relations humaines, qui sait prévoir les tendances et devancer les goûts des clients.

 

Chargé de mission œnotourisme

Le chargé de mission de l’œnotourisme travaille dans une exploitation viticole, dans une agence de tourisme ou pour un organisme local, comme l’office du tourisme. Le tourisme de vin a beaucoup de succès, il consiste à visiter les caves, mais aussi les vignes, ainsi qu’à faire découvrir aux touristes les différentes étapes de la fabrication du vin. Il implique aussi la restauration et l’hébergement qui vont permettre de vendre un circuit clef en main au touriste.

Le chargé de mission de l’œnotourisme est un polyvalent qui aime les relations humaines.

 

Caviste

Le caviste sélectionne les vins chez les exploitants, afin de concentrer une offre qui satisfasse sa clientèle. C’est un fin œnologue qui doit être capable de faire partager sa passion à ses clients, sans leur imposer ses points de vue.

Il peut travailler à son compte ou pour des enseignes de revente. S’il se dirige vers la restauration, on parle alors de sommelier.

 

Chargé de mission RSE

Avec la sensibilisation à l’écologie est apparu un nouveau métier : le chargé de mission RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). Il s’agit de prendre en compte les enjeux sociaux et éthiques liés à l’activité économique de l’entreprise, ainsi que de ses relations avec ses salariés et ses partenaires externes.

Le responsable RSE dans le domaine viticole possède des connaissances étendues sur l’environnement et l’agriculture, notamment biologique. Il doit pouvoir vanter les mérites de son entreprise et la qualité de sa production, en adéquation avec le développement durable.

 

Chef de projet e-commerce

Toute exploitation viticole doit désormais être présente sur Internet. Le chargé de projet e-commerce doit posséder toutes les connaissances digitales pour concevoir un site Internet, avec une branche de vente en ligne.

Il délègue généralement la mise en œuvre, sauf dans les toutes petites exploitations où il doit créer lui-même ses outils. Il doit connaître le référencement sur Internet, afin de faire connaître sa marque et il doit aussi mettre en œuvre une synergie avec les incontournables réseaux sociaux.

Le responsable de projet e-commerce doit également mettre en place tous les événements promotionnels en ligne.

 

Découvrez aussi d’autres écoles du Groupe NEXT!

Bachelor Institute : Découvrez aussi notre Bachelor Sport Management / Bachelor Luxe / Bachelor Évenementiel

Magnum : Découvrez le BTS Viti/Vinicole

Atlas : Découvrez le BTS Tourisme

Webtech : Découvrez le BTS SIO

Escen : Découvrez notre école de commerce à ParisLyon et Bordeaux