fbpx

Pourquoi suivre une formation d’œnotourisme ?

Pourquoi suivre une formation d’œnotourisme ?

De l’amateur de vin au professionnel du secteur, nombreuses sont les personnes qui souhaitent faire une formation dans le monde du vin. En effet, ces dernières offrent de nombreuses possibilités qu’il est important de connaitre avant de se lancer.Qu’est-ce que l’œnotourisme ? Quelles sont les différentes formations d’œnotourisme possible ? Comment intégrer une formation dans ce domaine ? Que faire après une formation en œnotourisme ? Et, enfin, où se former ?

Dans cet article, nous répondrons à toutes vos questions sur l’univers de l’œnotourisme.

Qu’est-ce que l’œnotourisme ?

 

L’œnotourisme définit l’ensemble des activités touristiques qui peuvent être faites autour du vin, des vignobles et des régions viticoles. C’est donc un secteur qui ne s’est développé que très récemment : les premières offrent oenotouristiques ont vu le jour dans les années 1980 seulement.

 

Ainsi, certaines offrent concernent la dégustation du vin, son analyse sensorielle ou proposent d’intégrer une animation œnologique.

D’autres vont concerner la visite de domaines, de vignobles ou encore de cave : que ce soit à pied, en les survolant en avion ou encore en montgolfière. On pourra alors aussi, rencontrer les professionnels du secteur ou encore faire la route des vins d’une région.

 

Ainsi, le secteur de l’œnotourisme embauche et demande de nouveaux professionnels spécialisés dans le domaine : c’est le moment de suivre une formation en œnotourisme.

 

Quelles sont les différentes formations disponibles en œnotourisme ?

 

Les formations disponibles pour travailler en œnotourisme vont du Bac + 2 au master, en passant par le DU et les cours de simple initiation. Ainsi, les formations sont très nombreuses et dépendent avant tout de votre parcours et de vos objectifs.

 

Si vous êtes un étudiant lycéen, il possible pour vous d’intégrer un BTS et/ou une licence en œnotourisme en vous inscrivant tout simplement sur parcoursup. Ces dernières permettent alors de connaitre les animations autour du vin dans la région.

Le master, lui, est un diplôme national accessible aux étudiants détenteur d’un bac + 3 dans un des domaines de l’œnotourisme (œnologie, commerce, tourisme, etc.). Mais il est aussi parfois possible d’intégrer des masters après une expérience concluante dans le domaine du vin et du tourisme.

 

Le MBA, lui, se fait bien souvent en école privée et permet d’en apprendre plus sur le commerce international du vin : il est réservé aux bacs +3, mais aussi aux professionnels du milieu souhaitant acquérir ou développer leurs compétences.

Chacune de ces trois formations peut alors se faire, selon les modalités de chaque établissement, en formation continue, à distance ou encore en alternance.

Le DU, est généralement réservé aux personnes qui ont déjà une activité professionnelle et qui souhaitent renforcer leurs connaissances voire même se former afin de changer de métier en cours de carrière.

Enfin, les cours d’œnotourisme sont généralement dispensés dans des formations beaucoup plus courtes. En revanche, cela ne signifie pas forcément qu’elles ne valent rien. Elles peuvent en effet être bien utiles si vous souhaiter obtenir quelques connaissances et délivrent parfois un certificat reconnu dans le monde : à vous de vous renseigner donc pour trouver la formation en œnotourisme qui vous convient le mieux.

 

Comment intégrer une formation dans le domaine de l’œnotourisme ?

 

Alors qu’il suffit de s’inscrire sur parcoursup pour intégrer les formations dans le supérieur en post bac (BTS, licence, etc.), il faudra parfois mettre plus d’efforts pour intégrer d’autres formations.

 

En effet, pour beaucoup d’autres formations (master, MBA ou DU), il faut envoyer un dossier de candidature. Si cette dernière est retenue, il est alors possible que vous deviez passer un entretien téléphonique ou individuel.

Enfin, pour ce qui est du prix des formations, cela peut énormément varier entre le secteur public et privé. Pour une formation en université, il vous suffira de vous acquitter de quelques centaines d’euros à l’inscription. Pour une formation dans le secteur privé en revanche, il faudra parfois payer plusieurs milliers d’euros comme pour certains MBA en école de commerce par exemple.

 

Que faire après une formation en œnotourisme ?

 

Après un BTS dans le domaine de l’œnotourisme, vous pouvez devenir guide ou chargé de la communication sur les vins pour des domaines viticoles, travailler pour des offices du tourisme ou des tour-opérateurs et proposer des offres oenotouristiques.

 

Après une licence en œnotourisme, il est possible d’exercer des métiers comme assistant de service marketing pour des domaines viticoles, chargés de production ou de la promotion, agent commercial ou encore animateur commercial de réseaux.

Après un master en œnotourisme, il est possible d’obtenir plus de responsabilités en devenant responsable oenotouristique ou encore responsable de projets et s’adapter aux paysages pour instituer une route touristique des vins dans une région par exemple.

 

Après un MBA, il est possible d’être recrutés dans des entreprises dans le secteur commercial du vin et d’y obtenir des postes à responsabilité dans la partie marketing, communication ou encore import-export à l’international.

Enfin, le DU, en fonction des objectifs de chaque formation, peut vous permettre d’approfondir vos connaissances, d’obtenir plus de responsabilités dans votre entreprise ou d’entreprendre pour devenir franchisé d’une enseigne.

Découvrez aussi >

Où se former en œnotourisme ?

 

Il est possible de trouver des formations en œnotourisme dans presque toutes les grandes villes de France : cela dépend de vos souhaits et du niveau d’étude que vous recherchez.

 

Vous pouvez alors soit rechercher auprès des établissements de votre région ou chercher des établissements dans les régions viticoles de France : les formations y sont souvent plus nombreuses et plus spécifiques.

 

En savoir plus >