fbpx

École œnologie : guide complet Top 10 des choses à savoir

École œnologie : guide complet Top 10 des choses à savoir

Si vous vous intéressez à la viticulture œnologie, vous pouvez suivre une formation diplômante. Avec un diplôme reconnu dans les métiers du vin, vous aurez accès à une multitude d’emplois, dont celui d’œnologue qui regroupe lui-même plusieurs métiers, selon l’entreprise pour laquelle vous travaillez : exploitation vinicole, laboratoire, restaurant, commerce, etc. Voici tout ce qu’il vous faut savoir avant de choisir votre école œnologie.

 

 

1 – L’économie du vin en France

Les vins et spiritueux constituent le deuxième secteur d’activité en France, avec un chiffre d’affaires de 14 millions d’euros. Le premier est l’aéronautique, avec 31 milliards d’euros et le troisième concerne les cosmétiques et parfums avec 12,5 milliards d’euros.

Ces trois secteurs d’activité ont pour point commun d’être internationaux. En effet, nos vins sont connus et reconnus dans le monde entier. La meilleure preuve en est que nos domaines viticoles suscitent des intérêts de financiers venus du monde entier. Les Chinois par exemple ont déjà racheté quelques domaines.

Si vous choisissez de suivre une formation dans la viticulture œnologie et obtenez des diplômes nationaux, vous aurez l’opportunité de travailler où vous le souhaitez, en France ou à l’étranger.

 

2 – Qu’est-ce que l’œnologie?

L’œnologie est une science sur laquelle tous les professionnels du vin s’appuient, depuis la plantation des vignes, jusqu’à la dégustation par le consommateur. Le vigneron a besoin des compétences techniques de l’œnologue pour le choix des cépages, la fabrication elle-même, en décidant des bons timings qui doivent être appliqués à chaque étape, puis la mise en bouteilles.

L’œnologue est présent pour la commercialisation du vin, tant du côté du vendeur, que celui de l’acheteur. Il peut juger un vin à un instant T, mais aussi présager de son évolution, s’il s’agit de vins de garde qui prennent de la valeur avec le temps.

Enfin, l’œnologie occupe une place importante dans l’œnotourisme qui ne cesse de se développer, dans toutes nos régions viticoles.

 

3 – Quel est le profil des élèves de l’école œnologie ?

Les élèves de l’école d’œnologie sont avant tout des passionnés de la vigne et du vin. Le travail pour produire un vin de qualité demande des connaissances complexes. Il faut vous intéresser à toute la chaîne de fabrication. Notez que 20 % des œnologues sont des femmes.

 

Être passionné

Vous allez étudier tous les sujets relatifs au vin, sa fabrication et sa commercialisation : terroirs, cépages, appellations, régions viticoles, grands domaines qui font autorité chacun dans sa région, grands crus, différentes étapes de la fabrication, vinification, volet commercial, marketing et communication, etc.

 

Avoir l’esprit scientifique

Les formations de l’école œnologie sont axées sur l’aspect scientifique du vin qui sert à son élaboration. Il faut à la fois respecter des traditions ancestrales et utiliser les technologies modernes pour analyser le vin et le rendre meilleur. La chimie représente une matière essentielle.

 

Avoir les sens développés

Quel que soit le métier auquel vous vous destinez, vous devez avoir un nez et un palais développé. Il vous faut des qualités gustatives pour déterminer les qualités d’un vin. L’école œnologie va éduquer votre palais pour vous apprendre à déguster un vin et en reconnaître les propriétés. Vous serez également initié aux accords mets et vins, si vous vous destinez à un métier de sommelier dans la restauration, ou que vous voulez travailler dans le commerce.

 

4 – Quels sont les diplômes de l’école œnologie

L’école œnologie nationale supérieure propose des diplômes de tous les niveaux. Vous pouvez débuter avec un BTS en 2 ans, poursuivre avec un bachelor, un master, puis un cursus grande école. Plus vous poussez vos études, plus vous vous spécialisez.

Chaque échelon vous propose aussi différentes branches. Vous ne suivrez pas la même filière si vous voulez vous spécialiser en commerce international des vins spiritueux ou si vous préférez intégrer la première formation en œnotourisme.

Vous pouvez aussi postuler une formation en alternance pour acquérir des compétences très concrètes, en plus de la formation théorique. L’alternance est très prisée par les employeurs. Elle permet aux étudiants de valider leur cursus pour intégrer plus facilement le monde du travail.

Découvrez le cursus Grande école de Magnum –> Ici

 

5 – Le métier d’œnologue au sein d’une exploitation

Au sein de l’exploitation, l’œnologue agit en tant que conseil auprès du vigneron. Il est présent à chaque étape de la production :

  • choix des cépages ;
  • analyse des raisins à tout moment ;
  • décision de la date des vendanges ;
  • contrôle de la fermentation du vin ;
  • choix des traitements appliqués aux vins ;
  • choix des bouchons au moment de la mise en bouteilles ;
  • conseil au moment de la vente.

 

6 – Le métier d’œnologue au sein d’un laboratoire

L’œnologue peut travailler dans un laboratoire. Il peut analyser les vins pour l’exploitant, mais aussi exercer la recherche pure. Il analyse les conditions de culture du vin, en fonction des éléments naturels, mais aussi des traitements appliqués.

Il développe aussi les produits bio, car la tendance est au retour à des méthodes plus respectueuses de l’environnement.

 

7 – Le métier d’œnologue dans l’œnotourisme

L’école œnologie vous prépare également aux métiers de l’œnotourisme qui sont en plein essor. Vous pouvez dans ce cas travailler pour un viticulteur qui fait visiter son exploitation et son unité de production. Il gagne de l’argent sur le prix des visites, mais aussi sur toutes les ventes annexes.

Vous pouvez également travailler pour un office du tourisme qui officie sur une région. Vous allez par exemple faire visiter le Bordelais spécialisé dans les grands crus et vanter ainsi la région tout entière.

 

8 – Quels sont les autres débouchés de l’école œnologie

L’école œnotourisme vous forme à d’autres métiers :

  • sommelier ;
  • chargé d’œnotourisme dans un vignoble ;
  • commercial en vin ;
  • négociant en vin ;
  • caviste ;
  • viticulteur ;
  • gérant d’un bar à vins ;
  • directeur d’une marque de vin ;
  • chargé de contrôle qualité des vins ;
  • chercheur en vin ;
  • responsable marketing et communication d’un domaine viticole ;
  • chargé de visites touristiques ;
  • vendeur-conseil en vins ;
  • journaliste spécialisé, etc.

 

9 – Dans quel type d’entreprises travaille l’œnologue ?

Comme les métiers sont divers, les cadres de travail le sont tout autant. Les structures dans lesquelles vous allez travailler sont les suivantes :

  • entreprises vitivinicoles : domaines, exploitations individuelles, coopératives, maisons de négoce, sociétés commerciales, etc. ;
  • enseignement dans une école œnologie ;
  • structures œnotourisme ;
  • administration d’État : DGCCRF, INAO, VINIFLHOR, etc. ;
  • laboratoires de recherche œnologique ;
  • cabinets d’audit-conseil ;
  • chambres d’agriculture ;
  • organisations syndicales et interprofessionnelles ;
  • service recherche et développement des industries de produits œnologiques et des équipementiers (cuves, barriques, bouchons), etc.

 

10 – Carrière et salaire de l’œnologue

Les salaires dépendent de la carrière que vous choisissez et de la configuration et taille de l’entreprise qui vous embauche. Les trois-quarts des œnologues sont des salariés, mais vous pouvez décider d’officier en tant qu’indépendant.

Dans tous les cas, vous débutez au minimum avec le salaire médian français aux alentours de 2 000 €, mais vous pouvez rapidement progresser. Plus vous êtes diplômé, plus vous pouvez prétendre à un salaire intéressant.

Vous pouvez aussi être payé à la commission en plus d’un fixe, notamment si vous décidez de vous spécialiser dans la commercialisation des vins.

Découvrez le Bachelor Wine proposé par Bachelor Institute –> Ici