fbpx

Le Marché du Vin en Océanie

Les 3éme année de l'École du Vin MAGNUM, partent 2 mois à l'étranger découvrir le Marché du Vin en Océanie.

Aborder le marché du vin en Océanie, c’est évidemment parler de la viticulture australienne, mais c’est aussi parler d’un vignoble situé de l’autre côté de la mer de Tasmane, le vignoble néo-zélandais. Nous allons donc découvrir plus en détail ces deux acteurs importants sur le marché du vin du Nouveau Monde.

 

Le marché du vin en Océanie : l’Australie

L’Australie se classe 13e vignoble mondial avec une superficie de 146 000 hectares, ce qui représente 2 % du vignoble mondial. La principale région viticole du pays est South Australia avec 50 % des raisins écrasés en 2019. Viennent ensuite Victoria, New South Wales, Western Australia et la Tasmanie. Il s’agit d’une région privilégiée pour la production du vin. L’île propose une gamme très vaste de vins rouges et blancs avec respectivement 54 % et 43 % des volumes écrasés en 2019.

 

Production

Après avoir connu une crise vinicole de 2010 à 2015, l’Australie revient sur le marché du vin en Océanie. Elle était en 2019 6e producteur au monde avec 1,20 milliard de litres de vin, ce qui représente 4,6% de la production mondiale. 54 % du vin produit en Australie est issu de cépages rouges. L’encépagement en rouge est largement dominé par la Syrah qui représente 30 % de la surface totale. Les cépages blancs sont majoritairement chardonnay et sauvignon blanc. L’île dispose de la gamme de cépages la plus large au monde, de nombreux climats et d’une grande superficie viticole, ce qui lui permet aujourd’hui de cultiver la vigne avec succès.

 

Exportation

En 2005, la viticulture australienne est la quatrième exportatrice avec une croissance de 80 % par rapport à 2000. En 2019, les 749,30 millions de litres de vin exportés par l’île ont rapportés 2,05 milliards de dollars. L’exportation ayant augmenté en valeur (+1,9%) et diminué en volume (-8,4%) signifie que les vins australiens exportés sont de meilleures qualités et se vendent plus cher. En 2019, 47,1 % du vin exporté était embouteillé, 46,5 % en vrac et 1,3 % effervescent. Les principaux clients de vins australiens sont la Chine avec 38,58 % de parts d’exportation en valeur, les États-Unis avec 14,72 % et le Royaume-Uni avec 12,51 %.

Le marché du vin en Océanie : la Nouvelle-Zélande

Le vignoble néo-zélandais continue son expansion sur le marché du vin en Océanie avec une augmentation de la surface viticole de 29 % entre 2007 et 2019. Aujourd’hui, le vignoble s’étend sur 40 000 hectares et représente 0,54 % de la surface totale mondiale. Il compte dix régions productrices de vin réparties sur l’île du nord et l’île du sud. Chacune d’entre elles possède son propre climat et ses sols spécifiques. La majorité se situe sur l’île nord : Northland la plus chaude, Auckland au climat chaud et humide, Bay of Planty et Waikato où le chardonnay est roi, Gisborne le plus à l’est de la planète, Hawkes Bay, 2e vignoble du pays et Wellington où le pinot noir est roi. Sur l’île sud on retrouve : le vignoble de Nelson au climat tempéré et rude, Marlborough et son sauvignon blanc, Canterbury et Central Otago, le plus au sud de la planète.

 

Production

La Nouvelle-Zélande a une place importante sur le marché du vin en Océanie avec une production de 300 millions de litres en 2019. Le pays se place à la 14e place des pays producteurs au monde, ce qui représente 1,1 % de la production totale mondiale. Le vin blanc est roi et représente 65 % de la production, pour seulement 35 % en rouge. C’est le sauvignon blanc qui est le plus rependu avec 75,8 % des volumes totaux. Le pays produit également des vins rouges de haute qualité et des vins effervescents depuis 20 ans.

 

Exportation

En 2019, la Nouvelle-Zélande s’est classée 11e sur le liste des pays exportateurs au monde en volume et 7e en valeur avec 270 millions de litres de vin exportés. Le fait que l’exportation en volume ait baissé (-24,2 %), mais augmenté en valeur (+62,2 %) signifie que les vins néo-zélandais sont de meilleure qualité et se vendent plus cher. 59,6 % du volume exporté en 2019 était du vin en bouteille, 40 % du vin en vrac et 0,4 % du vin effervescent. Les principaux clients de vins néo-zélandais sont les États-Unis avec 32,12 % de part d’exportation en valeur, le Royaume-Uni avec 23,78 % et l’Australie avec 19,32 %.

 

Le marché du vin en Océanie : les principales régions viticoles

Margaret River

C’est une région qui se trouve en Australie Occidentale, au sud de la ville de Perth. C’est une des plus célèbres du pays et c’est aussi celle qui élabore les meilleurs crus.

 

Hunter Valley

Située à environ 2 heures de la ville de Sydney, dans l’État de Nouvelles Galles du Sud, c’est la plus veille région viticole australienne. Elle est aussi appelée « la Toscane d’Australie ».

 

Clare Valley

Située en Australie du Sud, c’est une région viticole composée d’une trentaine de petits domaines familiaux. Le riesling australien est roi dans ce coin où l’histoire du vin a commencé il y a plus de 160 ans.

 

Barossa Valley

Un autre des plus anciens domaines de l’Australie du Sud, Barossa Valley est surtout connue pour son Syrah exceptionnellement doux.

 

Auckland

Cette région de Nouvelle-Zélande est très riche en vignobles et trouve bien sa place sur le marché du vin en Océanie. Le cabernet sauvignon et le merlot offrent de très bons rouges et le chardonnay d’excellents blancs.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Cliquez sur le bouton pour télécharger la brochure Magnum Institute