fbpx

Le marché du vin en Amérique du Nord

Les 5éme année de l'École du Vin MAGNUM, partent 2 mois à l'étranger découvrir le Marché du Vin en Amérique du Nord..

Lorsque l’on aborde le marché du vin en Amérique du Nord, on voit surtout le continent comme un grand consommateur. Mais les états unis se placent tout de même à la 4e place des plus grands producteurs de vin au monde, derrière l’Italie, la France et l’Espagne. Ils produisent d’ailleurs de plus grandes quantités que le Chili et l’Argentine réunis. Intéressons-nous donc de plus près à la viticulture américaine et canadienne, à sa production, son exportation et ses principales zones viticoles. Les vins du Nouveau Monde n’ont pas fini de vous surprendre.

 

Le marché du vin en Amérique du Nord : les États-Unis

Avec 408 000 hectares en 2019, le vignoble américain est classé 6e vignoble au monde et sa superficie totale représente 5,5% de la superficie du vignoble mondial. Les principales régions viticoles sont Sonoma County, aussi appelé « la Provence de Californie », Napa Valley, située au nord de San Francisco, et Monterey. Les vins rouges sont essentiellement produits à partir de cabernet sauvignon, de cabernet franc, de pinot noir ou de merlot. De leur côté, les vins blancs sont produits avec du chardonnay, du sauvignon blanc et du viognier.

 

Production

4e producteur mondial, les États-Unis ont produit, en 2019, 2,43 milliards de litres de vin, l’équivalent de 9,4% de la production mondiale. La vente des vins californiens donne d’excellents résultats, car ils représentent 80 % de la production totale et 60 % des vins commercialisés aux USA en 2018. La majorité des vins de qualité produits par les cinq principaux états producteurs (Californie, Oregon, Washington New York et Virginie) sont des blancs secs et des rouges secs. Il y a aussi en moindre quantité du vin rosé, du blanc moelleux, du Chardonnay et deux variétés de muscat présentes aux USA.

 

Exportation

Les 355,44 millions de litres de vin exportés en 2019 ont rapporté aux États-Unis 1,38 milliards de dollars. L’exportation de vin en bouteille, en volume, a diminué de 14 % entre 2017 et 2019, mais l’exportation de vin en vrac et de vin effervescent a augmenté, en volume, de respectivement 18 % et 14 %. Les principaux acheteurs de vins américains étaient, en 2019 : le Canada avec 29,91 % de part d’exportation en valeur, le Royaume Uni avec 16,50 % et Hong Kong avec 9,51 %.

 

Le marché du vin en Amérique du Nord : le Canada

Consommation

Le Canada s’est placé en 12e position des pays consommateurs dans le monde en 2019. Bien que le marché des boissons alcoolisées soit encore dominé par la bière, la consommation annuelle de vin par habitant a connu une augmentation de plus de 14 % entre 2010 et 2017. En 2019, elle était de 12,5 litres par habitant pour un total de 470 millions de litres, où 68 % étaient du vin rouge, 28 % du vin blanc et 4 % du vin rosé.

 

Importation

En 2019, la production nationale s’est élevée à 50 millions de litres de vin, ce qui représente 0,19 % de la production totale mondiale. Pas assez pour assouvir les besoins des Canadiens qui se placent à la 12e place du pays consommateur dans le monde. Le Canada a de ce fait recours à l’importation de manière importante et cela lui vaut en 2019 la place de 5e importateur de vin au monde en valeur (plus de 1,7 milliard d’euros) et de 7e importateur en volume (416,93 millions de litres). C’est la France qui est son principal fournisseur en valeur (22,7 % de part de marché).

 

 

Le marché du vin en Amérique du Nord : les principales zones viticoles

Central Valley

Bien connue sur le marché du vin en Amérique du Nord, la Central Valley est une zone de production viticole importante et c’est aussi la principale région agricole de Californie. Située à moins de 200 kilomètres des côtes, c’est le lieu qui produit la grande majorité du vin de table américain. Mais la mauvaise irrigation et les températures excessives ne permettent pas une production de qualité.

 

Oregon

Les vins d’Oregon sont de plus en plus réputés pour leur excellente qualité et commencent à se faire une place de choix sur le marché du vin en Amérique du Nord. Au sud de l’État de Washington, la région de l’Oregon est connue depuis les années 1960 et n’a rien à voir avec sa voisine. Si l’aride État de Washington compte de nombreuses grandes entreprises viticoles, l’Oregon et son climat humide présente plutôt des petits domaines où le pinot noir est roi.

 

Napa Valley

C’est depuis les années 1960 que la Napa Valley, située au nord de San Francisco, est devenue le symbole de la viticulture de qualité Made in USA. Elle regroupe plusieurs vignobles classés parmi les plus prestigieux des États-Unis et reconnus sur le marché du vin en Amérique du Nord. Les vins rouges qui y sont produits sont en majorité élaborés à partir de merlot et de cabernet sauvignon et les blancs avec du chardonnay.

 

Compté de Prince-Édouard

Parmi les trésors vinicoles du Canada on retrouve cette île canadienne située au sud de l’Ontario, sur le lac Ontario. Bien que les conditions climatiques soient extrêmes (rares sont les années où les températures n’ont pas atteint les -25 °C), la région compte une quarantaine de petits vignobles. C’est une zone viticole relativement nouvelle sur le marché du vin en Amérique du Nord, mais qui jouit d’une solide réputation. Les cépages utilisés sont le chardonnay, le pinot noir, le cabernet et le riesling.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Cliquez sur le bouton pour télécharger la brochure Magnum Institute